IX Perspectives

Sur le bureau de Drew : s’y retrouver dans le RGPD

Nous sommes officiellement entrés dans un monde post-RGPD. Ce n’était clairement pas une inquiétude comme celle du bug de l’an 2000 : quelque chose s’est réellement passé, et cette chose s’accompagne de son lot de défis à relever. Alors que le Q2 a été particulièrement éprouvant pour beaucoup dans le secteur, les avantages de la RGPD ne doivent pas être ignorés.

Pour vous rafraîchir la mémoire, le RGPD est le Règlement général sur la protection des données. C’est la législation sur la protection des données la plus stricte au monde – son objectif est de protéger les informations personnelles des européens – et l’un des changements les plus importants qu’elle exige est de recueillir le consentement éclairé des utilisateurs avant d’utiliser leurs données. Alors, comment cela a-t-il pu affecter notre activité et nos partenaires ?

Après une courte (et prévisible) baisse, nous avons observé une augmentation de la qualité et du volume des consentements, un encouragement de la confiance des acheteurs, et une remontée des revenus des éditeurs. Un retour au train normal des affaires en quelques sortes.

Pour avancer, notre secteur doit s’assurer que nous gérons proprement les données des utilisateurs tout en continuant de faciliter des transactions rapides et efficaces entre les acheteurs et les vendeurs. Les éditeurs qui utilisent des données d’individus de l’UE doivent travailler pour mettre en place des séries de solutions de conformité RGPD dont un mécanisme de consentement, et ceux qui entretiennent des relations fortes avec leurs lecteurs aideront à redonner confiance. Les acheteurs devraient aussi s’assurer qu’ils puissent traiter les consentements et décider comment ils vont les gérer dans leurs enchères en fonction de la politique RGPD de l’entreprise.

Avec un déploiement croissant du consentement chez les éditeurs, notre écosystème s’apprêter à devenir un endroit plus propre, plus fort, et moins confus. Cela nous pousse à développer notre maturité et nous rappelle que l’expérience du consommateur et la qualité du contenu doivent toujours primer.