Presse

Business Insider: voici les 18 meilleures entreprises d’AdTech 2019

2019 a été l’année où l’industrie AdTech a été forcée de s’adapter à de nouvelles lois sur la protection de la vie privée et à une industrie des médias qui évolue rapidement.

Les préoccupations croissantes concernant la confidentialité des données; la fin des cookies qui alimentaient jusque-là la publicité digitale; l’entrée en vigueur du California Consumer Privacy Act (CCPA) et du Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD); et les géants de la technologie Apple et Google renforçant leur position quant à  la façon dont les spécialistes du marketing utilisent les cookies tiers ont obligé de nombreuses sociétés adtech à s’adapter.

La nouvelle activité publicitaire digitale d’Amazon a pris de l’ampleur avec l’émergence de nouvelles entreprises axées sur le e-commerce et ayant pour vocation d’aider les spécialistes du marketing à utiliser la plateforme. Les entreprises d’Adtech ont également dû se lancer à la conquête du marché de la publicité télévisée de 70 milliards de dollars.

Dans le même temps, il est devenu plus difficile pour les sociétés d’AdTech de lever des fonds, alors que les investisseurs recherchent des business models durables avec des revenus récurrents et diversifiés. Et Facebook, Google et Amazon contrôlent environ 70% des budgets de publicité numérique, laissant les sociétés d’AdTech se battre pour les restes.

En conséquence, 2019 a été une année de consolidation. Le géant de la holding Publicis a acheté Epsilon pour 4,4 milliards de dollars. Des entreprises comme Dataxu et Placed ont été rachetées, tandis que d’autres sociétés comme Sizmek, Nanigans et IgnitionOne ont été vendues pour pièces.

Selon Karsten Weide, VP du Programme de Médias et Divertissements d’IDC: «Si les grandes entreprises continuent d’acheter des sociétés d’AdTech, les AdTech indépendantes auront de plus en plus de mal à rivaliser.”

“L’ensemble de l’écosystème de la publicité indépendante est vraiment en difficulté – ils doivent se diversifier”, a déclaré Weide.

Nous avons identifié une poignée d’entreprises qui sont les mieux placées pour survivre à ces défis et continuer de prospérer au cours de l’année à venir.

Index Exchange: souhaite aider les éditeurs à se conformer aux réglementations en matière de confidentialité

La personne à suivre: Mike O’Sullivan, Vice President of Product

Chiffre d’affaires 2019: entre 125$ millions et 200$ millions

Commentaire: Apple et Google exerçant un contrôle très strict sur la manière dont les professionnels du marketing utilisent les cookies tiers pour la segmentation, Index Exchange aide les éditeurs à se préparer en obtenant plus d’informations sur les données “first-party”. L’un des outils mis en place pour cela est un produit appelé Blackbird, qui permet aux consommateurs de cesser de recevoir des publicités et de contrôler leurs paramètres de confidentialité sur les plateformes des éditeurs. En parallèle,, Index Exchange travaille avec LiveRamp pour relier les données de l’éditeur aux données “first-party”. Les premiers résultats d’un test montrent que LiveRamp a pu réaliser un “matching” effectif de 100 millions d’utilisateurs quotidiens, qui ont généré 8 milliards de “bid requests” qui ont été utilisées pour générer des publicités lorsqu’une page Web est chargée.

Lire la suite de l’article sur Business Insider