Presse

Cinq idées reçues sur le people-based marketing

Dans cet article, nous allons clarifier la signification de la fin du cookie tiers et la manière dont le people-based marketing changera le secteur de la publicité digitale pour le rendre meilleur.

Depuis des années, nous utilisons les cookies tiers pour suivre les comportements des consommateurs, du nombre de visites à l’analyse des clics, afin de mieux personnaliser les publicités affichées aux utilisateurs. Mais la façon dont nous utilisons et suivons les comportements en ligne changera radicalement d’ici 2022. Plus tôt cette année, Google a annoncé qu’il allait supprimer progressivement les cookies tiers sur Chrome. Alors, qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie de la publicité numérique ?

Dans cet article, nous allons clarifier la signification de la fin du cookie tiers et la manière dont le people-based marketing changera le secteur de la publicité digitale pour le rendre meilleur.

Idée reçue n°1: La disparition du cookie tiers était une décision rapide et sporadique

Au milieu des années 2010, les prédictions concernant la disparition du cookie tiers ont été discutées, affirmant que les cookies sont défectueux et invasifs. Compte tenu des préoccupations croissantes concernant la confidentialité des utilisateurs, il n’est pas surprenant que ces conversations se soient depuis transformées en actes.

En fin de compte, le passage au people-based marketing,concept représentant une expérience de marketing individualisée via l’utilisation d’un seul identifiant sur plusieurs appareils et / ou canaux, conduira l’industrie publicitaire digitale à adopter une position qui se concentre sur l’utilisateur en matière de choix, de transparence, de confidentialité et de contrôle. Pour que nous puissions créer la meilleure solution possible, nous devons travailler ensemble, que ce soit les éditeurs, les acheteurs les AdTech,  sur la création de solutions permettant une adressabilité plus efficace et plus axée sur l’utilisateur.

Lire la suite sur IAB France