Perspectives IX

Notre engagement en matière d’expérience utilisateur

Chez Index Exchange, nous nous engageons à fournir le plus haut niveau de service à une liste croissante de partenaires mondiaux de premier plan en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Canada, en Australie et au-delà ; nous sommes également fiers de soutenir plus de 90 % des meilleurs éditeurs américains figurant dans le top 100 de comScore. La migration vers le mobile et les développements tels que l’AMP relevant le niveau d’exigence de l’utilisateur final, il est plus que jamais essentiel de collaborer et d’innover avec nos partenaires afin d’améliorer l’expérience utilisateur en établissant des mesures visant à réduire la latence.

Afin de réduire la latence de notre Ad exchange, nous exploitons aujourd’hui la fonctionnalité de mise en cache. La mise en cache est un concept universel sur le Web qui permet notamment de profiter du contenu Netflix en HD, de diffuser en continu les actualités sans affecter la vitesse de chargement et de télécharger rapidement les mises à jour des jeux. Au lieu d’attendre l’affichage de contenu diffusé en continu, il est mis en cache sur un nœud local à proximité de nos appareils afin de raccourcir le trajet jusqu’au contenu d’origine. Le chargement de plus en plus rapide des pages Web est dû à la mise en cache et permet aux systèmes informatiques de haute performance à grande échelle de continuer à répondre aux attentes de l’utilisateur final.

Dans le cadre de notre Ad exchange, nous appelons le concept utilisé « bid caching » (mise en cache d’offres) : une fonctionnalité élaborée et conçue conformément aux directives de l’industrie (OpenRTB 2.5, section 7.2). Le « bid caching » est utilisé dans des environnements soumis aux latences afin de permettre à un acheteur de remporter une offre à laquelle il aurait autrement peu de chance de participer. Les exemples les plus courants sont la vidéo (mid-roll et post-roll, donc pendant et après la diffusion, car les consommateurs ne toléreront aucun temps d’attente pour l’identification de l’offre gagnante), la conception réactive (de plus en plus de publicités se chargent à mesure que l’utilisateur visite une page, ce qui ne doit pas « bloquer » le contenu qui suit), les environnements mobiles utilisant du contenu préchargé ou les galeries parcourues rapidement. Nous identifions et optimisons dynamiquement l’Ad exchange dans ces circonstances afin de réduire la latence autant que possible. Cette démarche garantit une meilleure expérience utilisateur tout en veillant à ce que les acheteurs aient toutes les cartes en main pour augmenter le taux de concrétisation et l’achat d’impressions parmi le public ciblé.

L’Ad exchange active intelligemment cette fonctionnalité lorsqu’elle est jugée nécessaire ou utile. Ainsi, le « bid caching » n’est pas utilisé pour chaque offre, mais de façon dynamique jusqu’à une certaine unité de temps mesurée en secondes. Nous sommes convaincus que cette approche permet d’atteindre le meilleur équilibre entre l’expérience utilisateur (moins de latence implique des délais d’affichage des pages plus rapides) et l’expérience acheteur (intention récente, meilleurs taux de concrétisation, respect des limites de fréquence). Nous avons optimisé la mise en cache afin de garantir que les acheteurs enchérissent sur le même portefeuille, pour les mêmes utilisateurs et dans un laps de temps très court afin de maximiser les performances de leurs annonceurs.

L’intégration du code pour l’achat et la vente d’espaces publicitaires directement dans le code des en-têtes des sites Web offre aux acheteurs davantage d’opportunités, leur permettant de tester chacune d’elles afin d’identifier leurs préférences. Nous continuons d’encourager tous nos acheteurs à procéder à ces évaluations et à choisir la méthode garantissant des résultats de campagne optimaux.

Nos clients restent nos partenaires et collaborateurs les plus influents et nous nous engageons à les aider à atteindre leurs objectifs.