Partners

This Woman’s Work: Caroline Manning, Craft Media London

Chez Index Exchange, nous sommes constamment inspirés par les femmes qui ouvrent la voie dans le domaine technologique, qui est en constante évolution. Bienvenue dans This Woman’s Work, une série qui met en lumière la façon dont les femmes font progresser l’industrie technologique, tant sur le plan professionnel que personnel.

Ce mois-ci, nous discutons avec Caroline Manning de Craft Media London.

Index Exchange (IX): Parlez-nous de Craft Media London. Comment avez-vous commencé à travailler ici ? Qu’est-ce qui vous a conduit à votre poste actuel ?

Caroline Manning (CM): Craft Media London est un cabinet de conseil en communication. Nous travaillons avec des marques et des agences pour nous assurer que les dépenses d’une marque sont ancrées dans une stratégie claire et exécutées avec savoir-faire. Craft Media a été fondée par des femmes (cela ne devrait pas être différent ou intéressant, mais c’est le cas), et les valeurs de l’entreprise sont fondamentalement différentes. Nous valorisons la collaboration, la flexibilité et l’équité. Ceci, et le travail brillant que nous faisons, est ce qui rend Craft Media si spéciale.

À la fin de mon congé de maternité, je cherchais un nouveau défi. J’avais auparavant travaillé avec Sally Weavers (une des co-fondatrices de l’agence) et nous parlions de Craft  Media depuis un certain temps. Je suis attirée par le fait de travailler avec des gens super intelligents, mais aussi vraiment adorables. Après avoir rencontré Jen Smith (l’autre co-fondatrice) et une partie de l’équipe, j’ai sauté sur l’opportunité de les rejoindre et je ne l’ai jamais regretté depuis !

 

IX: En dehors de Craft Media, nous savons que vous êtes également administrateur chez Bloom et que vous êtes depuis longtemps impliqué dans l’organisation. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre expérience de travail avec Bloom ?

CM: Bloom est un réseau professionnel pour les femmes en communication. En tant qu’organisation, nous avons pour mission de garantir aux femmes l’égalité des chances dans l’industrie des communications. Nous le faisons de trois manières: en assurant la pérennité des carrières des femmes, en étant le fer de lance du changement dans l’industrie et en construisant un avenir pour la prochaine génération.

Je suis membre de Bloom depuis 2014, et j’ai d’abord dirigé le programme de mentorat avant de devenir vice-président en 2018. Je suis maintenant administratrice. Nous organisons généralement plusieurs événements et programmes de mentorat tout au long de l’année, comme le BloomFest, notre conférence annuelle. C’est une journée incroyablement inspirante avec des panels, des ateliers et des keynotes. Mon bébé de 7 mois s’est même joint à nous lors du BloomFest l’année dernière.

Bloom m’a donné de l’expérience en leadership et de la confiance. Mais plus que cela, Bloom m’a permis de rencontrer un groupe de femmes incroyables qui sont maintenant mes amies. Ces femmes m’ont soutenu et m’ont défendu sans autre objectif que de me voir prospérer. Je me sens extrêmement chanceuse de les savoir à mes côtés et j’espère pouvoir leur redonner la même chose dans les années à venir.

 

IX: En parlant de mentorat, en tant que lauréate de “Campaign 30 Under 30”, quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui débutent dans l’industrie ?

CM: C’est simple, soyez vous-même. N’essayez pas de faire de vous ce que vos patrons veulent que vous soyez. Vous ne pouvez donner votre meilleur au travail qu’en étant vous-même. Si quelque chose ne correspond pas à vos valeurs ou si vous n’êtes pas d’accord, parlez-en, mais faites-le avec respect. Vous irez tellement plus loin en faisant cela et en étant fidèle à vous-même; vous l’aurez fait à votre façon. Aussi, dites oui aux opportunités et si vous devez choisir entre deux, choisissez celle qui vous semble la plus effrayante et la plus excitante. Le début de votre carrière est le meilleur moment pour prendre des risques.

 

IX: Au fur et à mesure que vos rôles et responsabilités ont évolué au fil des ans, quel a été, selon vous, le plus grand défi auquel vous avez été confronté dans votre carrière ? Comment y avez vous fait face ?

CM: J’ai souvent été coincée dans une dichotomie entre vouloir le travail de mon patron et lutter avec ma confiance en moi. Avoir le syndrome de l’imposteur tout en étant ambitieux est un mélange étrange, car beaucoup de gens ne réalisent pas que vous avez ces sentiments. Pour moi, j’ai trouvé qu’il s’agissait de moins compter sur une validation des autres et de se concentrer sur mes sentiments internes – avoir confiance en moi et en mon expérience signifie qu’il suffit de savoir que j’ai fait du bon travail plutôt que d’attendre que quelqu’un d’autre ne me le dise. Antoinette Dale Henderson est une brillante coach en leadership qui m’a aidé avec ça – je la recommande de tout cœur !

 

IX: Un autre défi, auquel de nombreux professionnels du monde de la “Tech” sont confrontés, est de trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en particulier pendant le confinement. Des conseils pour s’y retrouver ? Que faites vous pour détendre ?

CM: C’est si difficile et j’ai souvent eu du mal à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour moi, il s’agit de trouver un espace sûr, un endroit où vous vous sentez bien. De sorte que lorsque vous dites: «J’ai besoin de temps pour déconnecter», cela sera compris, accepté et respecté. Pour me détendre, il n’y a rien de mieux qu’un peu de sport,  suivi d’un cocktail et d’un bon livre.

 

IX: Pour terminer sur une note plus légère, Il y a t-il une citation inspirante que vous aimez vous remémorer lorsque les temps sont durs ?

CM: Je ne suis pas vraiment un adepte des citations inspirantes, mais je me dis souvent deux choses: “Cela aussi ça passera” et “Le meilleur reste à venir.”